Louis XIV et la monarchie absolue

1661, un cardinal meurt. Un jeune roi doit prendre une décision. Soit il prend un ministre pour gouverner son royaume, soit il le gouverne seul. Ce roi devient le plus grand roi de France, Louis XIV.

Introduction

Henri IV meurt assassiné en 1610. Son fils, Louis XIII règne jusqu’en 1643. Louis XIII est marié à Anne d’Autriche. Le roi est aidé par son ministre Richelieu pour gouverner le royaume. Richelieu meurt en 1642 et est remplacé par le cardinal de Mazarin

I) Les deux règnes de Louis XIV

A) La première partie : la régence

Référence :film « le roi danse » et le livre.

Prendre des notes sur les dates et les personnages présents dans l’extrait. Répondez aux questions.

– Quel âge à Louis XIV lors de la mort de son père ?

– Qui dirige le royaume jusqu’à la majorité de Louis XIV ?

– Qu’est-ce que la Fronde ?

– Quand meurt Mazarin ?

Regence :

B) La seconde partie : le règne personnel

Activité : Hyacinthe Rigaud, le portrait du roi.

Louis XIV décide de la construction d’un grand palais, loin de Paris (Lieu de la Fronde), le palais de Versailles. Il s’y installe en 1682.

Il y reçoit la noblesse, les ambassadeurs des pays étrangers et les rois d’Europe.

Monarchie absolue : 

Etat, pouvoir centralisé : Etat dans lequel toutes les décisions sont prises par le gouvernement central, ici, Louis XIV.

Moment Education Civique

La Monarchie absolue regroupe les trois pouvoirs dans les mains du roi : pouvoir législatif (faire les lois), le pouvoir exécutif (faire appliquer les lois) et le pouvoir judiciaire (juger par les lois).

En République les pouvoirs sont divisés.

Pouvoir législatif = l’Assemblée national et le Sénat.

Pouvoir exécutif = le président et les ministres

Pouvoir judiciaire = les juges.

II) Louis XIV, son palais, sa vie

A) Le château de Versailles

Activité : Le château de Versailles

B) La journée du roi

Fiche d’activité n°3, La journée du roi

Louis XIV met en scène ses journées et sa vie. La Noblesse suit les heures pour chercher des honneurs et des privilèges du roi. Louis XIV contrôle ainsi les nobles, grâce à l’étiquette (protocole).

Étiquette : le règlement qui dicte à chaque membre de la cour ce qu’il doit faire, quand, comment et où.

III) Application de la monarchie absolue

Un immense travail de politique permet de célébrer la personne du roi et de contrôler ses sujets. Il attire les artistes à la cour qui travaillent pour lui (partie I), il contrôle les journaux et les livres, par lettre de cachet il peut punir et envoyer quiconque en prison sans aucun jugement.

Louis XIV veut obtenir la gloire par les armes : son ministre de la guerre met en place la plus puissante armée d’Europe qui remporte de nombreux succès militaires. Les villes des frontières sont fortifiées par Vauban.

Pour enrichir la France, Louis XIV, aidé de son intendant Colbert, crée des manufactures et cherche à développer le commerce français. 

Louis XIV ne tolère plus qu’une seule foi dans le royaume : en 1685, il révoque l’Édit de Nantes (signé par Henri IV) et poursuit les protestants qui doivent chercher refuge à l’étranger.

À la fin du règne, les temps sont plus difficiles pour la population : les guerres sont longues et coûteuses, le royaume souffre des mauvaises récoltes et de l’augmentation des impôts

Intendant :Représentant direct du roi dans les provinces du royaume. Il a des pouvoirs de police, de justice et de finance que le roi a délégués en son nom.

Révocation : Annulation d’une décision. L’édit de Fontainebleau annule la décision royale d’Henri IV (Edit de Nantes).

Conclusion

En 1661, Louis XIV décide de diriger seul. Il s’appuie sur l’importance du sacre et de ses symboles royaux. Il affirme son autorité qui émane de Dieu et impose l’obéissance des sujets (monarchie absolue de droit divin) .

Il organise son pouvoir absolu, se fait conseiller par des ministres et délègue son pouvoir dans les régions à des intendants (ses représentants).

Il centralise son pouvoir à Versailles. Il agrandit le territoire et impose ses visions.

Ce régime politique continue avec Louis XV (après 1715) et Louis XVI.

Monsieur Mondon

Émulateur de curiosité

Vous aimerez aussi...

risus Phasellus fringilla sed mi, leo