Les espaces de faibles densités

Introduction

La France fait 672 000 kilomètres carrés avec une population de 67 500 000 habitants.

La France métropolitaine fait 551 000 kilomètres carrés et 64 500 000 habitants.

 

– Quelle est la densité de population moyenne en France et en France métropolitaine ?

 

80 % de la population française est urbaine et vit en majorité dans des métropoles.

Un espace est de faible densité s’il est inférieur à 30 habitants au kilomètre carré.

Les espaces de faible densité représentent 42 % de la superficie du territoire pour 6,5 % de la population du pays.

Pour vous aider à vous représenter leur évolution : un lien sur le site de l’IGN.

Densité : nombre moyen d’habitants sur un kilomètre carré.

Métropole : très grande ville où sont concentrés les hommes, les activités, et les pouvoirs politiques et économiques.

Problématique : Pourquoi les espaces à faible densité sont-ils attractifs ? Quelles sont leurs limites ?

I) Des espaces dominés par l’agriculture et le tourisme

A) L’agriculture dans les espaces de faible densité

 

B) Le tourisme dans les espaces de faible densité

Industrie agroalimentaire : Industrie de transformation de la production de l’agriculture et de la pêche en des produits alimentaires.

Parc naturel : Espace de protection de la nature et de préservation du patrimoine. L’habitat et les activités économiques sont encadrés par des lois particulières.

Tourisme de masse : concentration de très nombreux vacanciers.

Tourisme vert : Tourisme basé sur la découverte de la nature et proche l’environnement

II) Des espaces attractifs

Les espaces de faible densité regroupent 4 millions d’habitants.

De nouveaux habitants s’installent dans ces espaces. Ils sont appelés néoruraux.

– Pour quelles raisons des urbains viendraient s’installer dans des espaces de faibles densité ?

Néoruraux : Personnes venues des villes s’installant à la campagne à la recherche de meilleures conditions de vie.

III) Des espaces avec des limites

Voir des articles en fonction de l’actualité comme : Sud-Ouest, « un difficile dialogue entre agriculteurs et néoruraux », 23/01/2012
– quels peuvent être les conflits entre les habitants des espaces de faible densité ?

L’activité touristique de la France s’est fortement développée tout au long du XXe siècle et plus rapidement dans sa deuxième moitié grâce au développement et à la modernisation des différentes infrastructures pour le déplacement des touristes (routes, autoroutes, voies ferrées) et pour leur confort (hôtels, résidences clubs…). Mais cette activité de masse (sur les littoraux et montagnes) engendre des conflits d’usage et des atteintes à l’environnement.

Conflit d’acteurs : Opposition entre différents acteurs autour de l’utilisation d’un espace ou d’une ressource.

Conclusion

Répondre à la problématique : Pourquoi les espaces à faible densité sont-ils attractifs ? Quelles sont leurs limites ?

Monsieur Mondon

Émulateur de curiosité

Vous aimerez aussi...