La Seconde Guerre mondiale

Introduction

La Seconde Guerre mondiale est née de la fin de la Première Guerre mondiale, du traité de Versailles et de la crise de 1929.

Les régimes fascistes et totalitaires se développent et les démocraties ne peuvent empêcher la guerre.

La France et le Royaume-Uni ne s’opposent pas à l’annexion de l’Autriche en mars 1938 (Anschluss) et de la région allemande des Sudètes en septembre 1938 par l’Allemagne nazie.

Carte de la « Grande Allemagne » ou IIIe Reich. Source : US Holocaust Memorial Museum.

Problématiques : Comment s’est déroulée la Seconde Guerre mondiale et en quoi est-elle une guerre d’anéantissement ?

I) Les grandes phases de la guerre

La guerre se déroule entre 1939 et 1945 dans deux espaces distincts : l’Europe et l’Asie-Pacifique.

A) Les forces en présence

Carte issue du site : webpedagogique

  Il y a deux camps dans cette guerre :

Forces de l’Axe

Alliés

– Reich allemand (Reich = empire)

– Italie fasciste – France de Vichy

– l’Empire du Japon

– URSS jusqu’en 1941

– Royaume-Uni

– France Libre

– Etats-Unis à partir de 1941

– URSS à partir de 1941

Avec les documents présents dans l'activité sur la chronologie de la Seconde Guerre mondiale, vous remplirez la frise chronologique.

II) Une guerre d'anéantissement et d’une violence de masse

La Seconde Guerre mondiale est une guerre totale. Elle entraine les militaires et les civiles. Les Etats doivent mobiliser de grandes ressources économiques pour construire des armes. Les Etats de l'Axe pillent les pays occupés et utilise la main d'oeuvre des prisonniers de guerre.

Guerre totale : Une guerre totale monopolise des ressources humaines (militaires et mains d'oeuvre civile), des ressources économiques et politiques.

Guerre d'anéantissement : Une guerre qui a pour objectif de détruire les idéologies de l’ennemi.

A) Le génocide des juifs européens et tziganes

Les nazis, par une « extermination » systématique dès 1941 avec l’opération Barbarossa font près de 6 millions de victimes de la Shoah (2/3 des juifs d’Europe et 40 % des juifs du monde) et 220 000 tziganes. Il s’agit d’un crime contre l’humanité.

Comment les nazis ont réalisé cette tragédie ?

Membres d’un Einsatzkommando faisant feu sur des hommes debout au fond d’une tranchée. Circa : 1941-1942.

Localisation inconnue. Photographe inconnu. © USHMM, courtesy of Dokumentationarchiv des Oesterreichischen Widerstandes.

Entre 1941 et 1944, près d’un million et demi de Juifs d’Ukraine a été assassiné lors de l’invasion de l’Union soviétique par l’Allemagne nazie. L’immense majorité est morte sous les balles des Einsatzgruppen (unités de tueries mobiles à l’Est), d’unités de la Waffen SS, de la police allemande et de collaborateurs locaux. Seule une minorité d’entre eux l’a été après déportation dans les camps d’extermination.

Connus par les Britanniques et les Américains dès 1941, ces massacres sont partiellement recensés par les commissions soviétiques en 1944-45. Les principaux auteurs de la « Shoah par balles » sont jugés lors du procès des Einsatzgruppen à Nuremberg en 1947-48 et, à partir de la fin des années 1950, en République Fédérale d’Allemagne.

Mémorial de la Shoah http://www.memorialdelashoah.org/upload/minisites/ukraine/exposition1.htm

Quelle est la première étape du meurtre des juifs d'Europe par les nazis ?

Qui sont à l'origine de ces meurtres ?

Avec les documents de l'activité "SOBIBOR" vous résumerez les documents en réalisant un paragraphe sur le centre de mise à mort de SOBIBOR

Ghetto : quartier où se concentre une population définie (minorité juive en particulier).

La Solution finale : nom donné par les nazis à leur programme d'extermination des Juifs.

La Shoah : (En hébreu « catastrophe »). L'élimination des Juifs d’Europe (génocide) pendant la seconde guerre mondiale par les nazis.

Centre de mise à mort : Lieu destiné à exterminer les Juifs dans des chambres à gaz puis à incinérer les morts.

B) Les camps de concentration et la lutte contre les dissidents

 

Comment est fait un article Wikipédia ? Comment se structure-t-il ?

Quel est le sujet de l'article ?

Où se trouve ce camps ?

Quand est-il construit et par qui ?

Qui est envoyé dans ce camps de concentration ?

Quelles sont les troupes qui dirigent le camps ?

Que font ces troupes avec cette main d'oeuvre ?

Quelles sont les victimes ?

Camp de concentration : Camp où sont regroupées toutes les personnes jugées dangereuses pour les nazis.

III) La France dans la guerre

A) la défaite

En mai 1940, les Allemands envahissent le Nord de la France. Le 10 juin le gouvernement de Paul Reynaud, et le président Albert Lebrun fuit. Ils appellent le maréchal Pétain pour gouverner. Philippe Pétain est très populaire grâce à ses victoires à Verdun pendant la Première Guerre mondiale.

En juillet 1940, Pétain obtient du reste des députés les pleins pouvoirs. Il devient chef de l'État français et met fin à la IIIe République (1870-1940). Pétain accepte la capitulation et signe un armistice avec l'Allemagne le 22 juin 1940 à Rethondes dans le même wagon qui avait servi à signer l'armistice du 11 novembre 1918. Il installe la capitale à Vichy. Cette France s’appelle le régime de Vichy.

Les conditions de l'armistice sont très difficiles pour la France :

- Annexion de l'Alsace-Lorraine par le IIIe Reich.

- Division de la France en deux parties :

la "zone occupée" par l'armée allemande, le nord et l'ouest du pays

La "zone libre" dirigée par le régime de Vichy au Sud, sous la ligne de démarcation

- Approvisionnement de l'Allemagne en matières premières

- Obligation d'assurer à ses frais l'entretien de l’armée d’occupation allemande sur le territoire français

- 2 millions de prisonniers de guerre sont envoyés en Allemagne.

B) Le régime de Vichy

Le régime de Vichy est une dictature totalitaire.

Activité sur le régime de Vichy

Le régime de Vichy a tout d’un régime totalitaire. C’est un régime autoritaire et antirépublicain qui collabore avec l’occupant nazi.

C) La résistance

Texte de l'appel du 18 juin 1940 par le Général de Gaulle.
« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec
l'ennemi pour cesser le combat
Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne de l'ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui. Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ?
Non !
Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.
Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte.
Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.
Cette guerre n'est pas limitée au territoire de notre malheureux pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.
Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialisés des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
Quoi qu'il arrive, la Flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas. Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la radio de Londres. »

Qui est à l'origine de la Résistance ?

Expliquez le discours et les points important.

 

Maquis : groupe de résistants armés agissant dans des régions difficiles d’accès (montagne et forêt).

La capitulation : le territoire et la population du pays vaincu passent sous le contrôle du pays vainqueur.

Régime de Vichy : gouvernement français collaborant avec les nazis entre 1940 et 1945. Il est dirigé par le maréchal Pétain et son ministre Laval.

Conclusion

Pour l'Allemagne : le 8mai 1945, les Alliés exigent sa capitulation sans conditions : l’État nazi est alors détruit, l’Allemagne est divisée en plusieurs zones d’occupation (Etats-Unis, URSS, Royaume-Uni, France). Elle ne possède plus ni armée ni gouvernement. Les responsables nazis survivants sont condamnés lors du procès de Nüremberg de 1945 à 1946 avec comme chef d'accusation : « crime contre l'Humanité ». Les dirigeants japonais seront jugés à Tokyo en 1946-1948. La population allemande est dénazifiée avec la volonté de détruire l’idéologie d’Hitler.

Dans le monde : Les conséquences matérielles sont aussi lourdes. Les puissances européennes sont à nouveau très touchées avec de fortes destructions liées aux bombardements (ex : les villes allemandes sont rasées à 70 %).

Le monde entier doit faire face à un choc psychologique lié aux pertes humaines et à la découverte du génocide des Juifs. Après l'utilisation de la bombe atomique utilisée à Hiroshima et à Nagasaki les 6 et 9 août 1945, les gens ont également peur d'une nouvelle guerre nucléaire. Les anciens Alliés s'opposent pour la domination du monde, d'un côté les Etats-Unis et de l'autres URSS. C'est la guerre froide de 1945 à 1991.

Monsieur Mondon

Émulateur de curiosité

Vous aimerez aussi...