Aménager les territoires


Introduction

Problématique : Pourquoi et comment aménager les territoires en métropole et dans les territoires d’Outre-mer ?

I) Pourquoi aménager les territoires ?
Dans un contexte de mondialisation, des inégalités très fortes existent entre les territoires. Certains sont intégrées à la mondialisation : métropoles, littoraux, zones frontalières tandis que de nombreux espaces ruraux sont laissés à l’écart.

L’Etat et les collectivités territoriales aménagent les territoires pour réduire les inégalités entre les territoires et pour rendre certains territoires plus compétitifs à l’échelle internationale.

Aménagement des territoires : ensemble des actions et des politiques mises en œuvre pour réduire les inégalités entre les territoires

Les inégalités entre les territoires existent dans plusieurs domaines comme Rendre les territoires plus compétitifs dans un contexte de mondialisation
– la présence de services publics : hôpitaux, bibliothèque, école …

– la présence d’entreprises qui créent des emplois et de la richesse sur le territoire.

– La présence de transports en commun

– La présence de services non publics : médecin, loisirs, crèche …

– attirer les entreprises

– attirer les investissements comme pour le tourisme

– les métropoles sont en compétition: Paris, Lyon, Toulouse, Marseille, Bordeaux, Grenoble…

– spécialisation dans des domaines d’excellences (Paris est globale), Lyon avec tourisme et entreprises de nouvelles technologies, Grenoble avec les sciences, Bordeaux avec le vin, …

II) Comment les aménager ?
Activité sur la LGV SEA

Les aménagements sont produits à différentes échelles. À l’échelle nationale comme la ligne LGV SEA. À l’échelle régionale, il peut y avoir de nombreuses actions d’aménagement comme la gestion des déchets (tri), préservation du patrimoine, entretien des lycées, gestion des transports régionaux de voyageurs, gestion de la formation professionnelle et de l’apprentissage. A l’échelle d’une métropole, aménager c’est développer les transports en commun, faire de la rénovation urbaine, créer des espaces de loisirs, créer des pistes cyclables, encourager la mixité sociale…

Deux types d’acteurs :

Acteurs publics Acteurs privés

L’Etat est le principal acteur de l’aménagement des territoires. Les lois d’aménagement sont votées au Parlement. Le gouvernement organise les grands aménagements (LGV, aéroports, autoroutes) et finance une partie des aménagements à l’échelle régionale ou locale.

Avec la politique de décentralisation de 1982, les collectivités territoriales (régions, départements, communes) sont devenues des acteurs importants de l’aménagement des territoires aux échelles régionale et locale.

Les entreprises participent à l’aménagement des territoires. Par exemple le groupe Lisea pour la LGV SEA.

Les citoyens sont aussi des acteurs de l’aménagement des territoires. Ils peuvent être consultés sur un projet d’aménagement lors d’enquêtes publiques.

Ils manifestent parfois leur opposition à un projet comme par exemple pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

III) Les territoires ultramarins (d’outre-mer), les DROM
A) Des histoires et des avantages

La France possède des territoires dans le monde entier qui sont appelés DROM, départements et régions d’Outre-mer. Les 5 DROM sont la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, Mayotte et la Réunion.

La Guyane est un département et une région d’outre-mer (DROM) qui appartient à la France depuis 1664. Il se situe à 7000 kilomètres de la métropole. En quoi la Guyane participe-t-elle à la puissance de la France et l’Europe à travers le monde ?

Activité sur le territoire français en Amérique du Sud, la Guyane.

La Guyane est un département appartenant à la région ultrapériphérique européenne. La Guyane possède des ressources importantes en or et depuis peu, en pétrole (possiblement), au large de ses côtes, dans la ZEE.

Région ultrapériphérique : région de l’Union européenne très éloignée du continent européen et qui est confrontée à des difficultés économiques et sociales.

Outremer : les territoires français loin de la métropole, séparés par un océan

DROM : Département et régions d’outremer

ZEE : zone de 200 milles marins (370 kilomètres) au large d’un Etat dans laquelle l’exploitation des ressources lui revient.

La France possède la seconde ZEE du monde (8 % du total) avec 11 035 000 kilomètres carrés.

Carte sur les territoires Outre-mer français.

B) Points communs, différences et limites

Point communs ou caractères fréquents Différences, exceptions
● insularité (caractère d’une île, contraire de « continental » ou « métropolitain »

● îles volcaniques, montagneuses au centre, et très peuplées sur le littoral

● climat tropical (chaud et humide)

● agriculture particulière : canne à sucre, rhum, fruits exotiques

● éloignement de la métropole

● faible intégration régionale / échanges dominés par la métropole

○ Saint Pierre et Miquelon : climat froid

○ Guyane, sur le continent sud américain, composé à 90 % de forêt

○ Polynésie, composée d’archipels (groupe d’îles)

○ Les TOM et COM du Pacifique, par exemple, n’utilisent pas l’Euro, mais le Franc Pacifique

La plupart des territoires ultramarins français sont des îles tropicales, dotées d’un climat chaud et humide. Elles sont marquées par l’éloignement de la métropole, un mode de vie insulaire et des échanges dominés par la métropole.

En moyenne, le taux de chômage est environ le double de celui de la métropole. Le coût de la vie est plus cher car les produits viennent majoritairement de métropole.

Conclusion

Faire fiche de révision sur ce chapitre

Monsieur Mondon

Émulateur de curiosité

Vous aimerez aussi...